Que faire au jardin en mars ?

Après un hiver assez calme, le mois de mars va nous permettre de reprendre nos fourches, nos sécateurs et nos binettes, et de nous projeter pour la saison 2017 !

Tout d’abord, n’oublions pas notre prochain rendez-vous pour échanger et jardiner ensemble : dimanche 26 mars 2017, à partir de 14h00.

Et voici quelques idées pour s’affairer au jardin en mars. Bien sûr il s’agit de suggestions, chacun reste libre mais pour les plus débutants cela peut nous donner un aperçu des possibilités !

GRAINES DISPONIBLES AU JARDIN

Nous disposons déjà d’un certain nombre de graines.

Le tableau partagé est en ligne, vous pouvez vous y rendre en suivant ce lien :

https://framacalc.org/Inventaire_des_graines

Ce tableau vous permettra de savoir où les trouver : au cabanon, chez les uns ou les autres. Parmi ces graines, certaines peuvent se semer à partir de mars (attention certaines sous abri/chez vous en godet, mini-mottes ou terrines), alors n’hésitez pas !

FLEURS :

– Coreopsis tinctoria

– Cosmos

– Giroflée

– Ipomée (sous abri!)

– Oeillet d’Inde (au chaud)

– Souci

AROMATIQUES :

– Arroche pourpre

– Basilic nain et Basilics en mélange

– Livèche

– Thym d’hiver

LEGUMES :

– Carottes de Colmar et nantaise

– Chicorée frisée

– Courge musquée Butternut (en intérieur ?)

– Diverses laitues

– Oignons

– Poireau Monstrueux d’Elbeuf, Poireau de Saint-Victor

– Divers radis

– Certaines tomates, à semer en godet (chez vous ?)

AUTRES POSSIBILITES DE SEMIS ET PLANTATIONS EN MARS (à se procurer par ailleurs) :

– ail

– aubergines (en intérieur)

– concombres (en intérieur)

– ciboulette

– épinards

– navets

– panais

– persil

– salsifis

– topinambours

AUTRES TRAVAUX POUVANT ÊTRE RÉALISÉS PROCHAINEMENT :

– Faucher les engrais verts présents (la moutarde plantée par Noémie, selon son stade d’avancement), puis laisser sécher avant d’enfouir

– à l’inverse, planter certains engrais verts (ex : Phacélie) qui seront détruits en juin pour laisser la place aux cultures d’été

– faire germer les pommes de terre de conservation (au chaud et à la lumière), qui seront plantées en avril

– nettoyer les fraisiers

– nettoyer les massifs de fleurs vivaces, diviser les vivaces

– recréer une butte ? entretenir la butte existante ?

– installer de quoi faire grimper des haricots (par exemple fils / tuteurs le long du mur du fond) ?

– …

A vos outils ! A vos idées !

Article rédigé par Elsa.

Publicités

Foire au Troc

Le ciel est un peu couvert en ce début d’après-midi à Rouen, mais la première Foire au Troc des Jardins, ça ne se rate pas 🙂

affiche-troc-jardin

C’est l’occasion pour moi de faire connaissance avec une partie des membres de l’association. L’ambiance est conviviale. Quelques affaires changent de mains.

echange2

Cerise sur le gâteau, on peut même déguster de petites tomates, rouges et goûteuses.

Eric et François en profitent pour récolter des pommes de terre de belle taille.

recoltepdt2

La terre est généreuse.

recoltepdtpanier

Elsa et son compagnon font la chasse aux adventices avant de faire quelques semis d’automne.

C’est aussi l’occasion d’échanger les uns avec les autres.

Notre attention s’est portée un moment sur le mur qui borde le terrain de basket. Et pourquoi ne pas planter des fraisiers au pied de ce mur ? Elsa imagine de son côté des haricots partant à la conquête du béton (vrai que les tags actuels ne sont pas très jolis). Et, de s’apercevoir qu’il y a déjà des chevilles en haut du mur, à intervalles réguliers, ce qui permettrait de fixer des crochets puis un fil pour les futures grimpantes. Elisabeth nous annonce qu’elle a préparé quelques boutures de rosiers qu’elle se verrait bien mettre en place le long du grillage qui longe la voie TEOR. Enthousiasme général.

Il n’y a donc pas que les graines qui germent dans ces jardins, les idées ne sont pas en reste 🙂

François chasse le mauvais œil avec ses carottes. Gageons que l’arrière saison nous réserve encore de bonnes surprises.

mauvaisoeil

C’est vers 17h00, avec le soleil qui nous a rejoint en milieu d’après-midi, que nous levons le camp, non sans avoir partagé les récoltes du jour.